Plombier global services professionnel depuis plus de 5 ans situé à Puteaux 92800 met à votre service son expérience et ses compétences pour effectuer tous vos travaux en plomberie, dépannage, réparation, installation, sanitaire, salle de bain, neuf et rénovation...

Votre satisfaction est notre priorité.


Des interventions efficaces et professionnelles.

Disponible du Lundi au Dimanche de 8h à 20h ou autre en cas d’urgence, notre équipe intervient chez vous ou dans vos locaux d’entreprises, dans les plus brefs délais.

Nous réglons quotidiennement tous vos problèmes de fuites d’eau dans votre cuisine ou votre salle de bain, chez professionnels et particuliers.

Il est indispensable de faire intervenir rapidement un plombier professionnel avant de voir la situation s’aggraver chez vous ou dans vos locaux.

Nos experts en plomberie réparent toutes les fuites même les plus inaccessibles.

Suite à votre appel téléphonique, un de nos techniciens intervient sur place pour réparer la fuite.


Demandez un devis gratuit sur Puteaux 92800 et en île de France.


De 8 heures à 20h joignable au 07 68 80 91 97 ou par mail plombier.globalservices@gmail.com

BIENVENUE

DEPLACEMENT EN URGENCE DANS LES DÉPARTEMENTS :

 

Paris

Seine-et-Marne

Yvelines

Essonne

Hauts-de-Seine

  1. Garches

  2. Rueil-Malmaison

  3. Suresnes

  4. Puteaux 92800

  5. Nanterre

  6. Colombes

  7. La Garenne-Colombes

  8. Bois-Colombes

  9. Courbevoie

  10. Neuilly-sur-Seine

  11. Levallois-Perret

  12. Clichy

  13. Asnières-sur-Seine

  14. Gennevilliers

  15. Villeneuve-la-Garenne

Seine-Saint-Denis

Autres départements selon distance

Déterminer la charge de l'entretien de la plomberie dans une location

La charge de l’entretien de la plomberie dans une location

Selon le décret du 26 août 1987 concernant les réparations locatives, l’entretien de certains éléments de la plomberie est à la charge de l’occupant pendant la location. Si vous êtes locataire, vous avez l’obligation de le faire afin de jouir paisiblement du logement que vous louez. La maintenance courante des petites pièces de robinetterie, du siphon et de l’ouverture d’aération est par exemple sous votre responsabilité.

Les frais de remise en état des équipements endommagés

Lorsqu’il s’agit d’un manque d’entretien de votre part ou de dégradations particulières, vous devez payer les frais de réparation. En effet, lors de la rupture ou de la fin de votre contrat, vous devez rendre le logement ainsi que ses équipements dans l'état où vous l'avez trouvé lors de votre emménagement.

La charge du propriétaire d'un logement

Comment reconnaître une bonne chauffe eau

Tout d’abord, un bon chauffe eau se démarque par sa capacité de débit c’est- à-dire sa capacité et sa vitesse d’écoulement. Selon les artisans dévoués en matière de ballon eau chaude Puteaux, cet aspect technique joue un rôle important car ceci permet déjà de déterminer la capacité du chauffe eau. A titre d’exemple, un chauffe eau de qualité moyenne consommerait 5litres/minutes pour l’utilisation d’un évier. En revanche, le rapport est de l’ordre de 16 litres/minutes s’il est associé à un évier, une douche et un bidet. En second lieu, il faut aussi tenir compte de la source d’énergie utilisée par le chauffe. En effet, le chauffe eau peut fonctionner à base de fuel, de gaz, d’électricité et de thermodynamique. Si l’on veut associé rentabilité et efficacité, il faut donc dénicher le modèle le plus économe.

Chauffe eau instantané ou ballon eau chaude

Sur le marché actuel l’on dénombre deux catégories de chauffe à savoir la chauffe eau instantané et le chauffe à ballon eau chaude. D’après les experts en ballon eau chaude Puteaux, le chauffe eau instantané est le moins couteux et sont plus pratiques. Ce modèle à la singularité de générer de l’eau chaude d’une quantité illimité seulement à la demande. Cependant, on peut observer des petits problèmes de température si il sert à débiter deux robinets simultanément. Le ballon à eau chaude quant à lui est le modèle qui assure plus de rendement et de la constance. Il peut desservir plus robinets à la fois sans que l’on observe des différences de température. La seule lacune de ce genre de chauffe eau c’est que le volume d’eau chaude fourni dépend entièrement de la quantité du réservoir.

Le propriétaire d’une demeure prend en charge la réparation des effets de la vétusté et de l’usure normale des équipements et revêtements intérieurs. Si les installations de plomberie sont à la fois dégradées et défraîchies, les frais de remplacement peuvent être partagés avec vous. En revanche, si elles sont seulement usées, le renouvellement sera à la charge du bailleur.

Faire appel à un plombier professionnel

La plomberie parait facile lorsqu’on y pense. On pourrait penser que c’est seulement mettre en place des tuyaux ou remplacer un robinet défectueux. Chacun pourrait jouer le plombier de temps en temps chez lui en achetant les outils nécessaires et les matériels qu’il faut et se mettre dans le personnage d’un plombier. Ce n’est pas aussi facile en pratique. Vous verrez que vous aurez du mal même pour tenir comme il le faut une pince à multiprise ou pour découper une conduite à la bonne longueur. En plus, chacun est compétent dans son domaine et le plombier l’est dans le domaine de la plomberie.

La différence entre le travail d’un profane et d’un spécialiste est facilement apercevable. Faire appel à un professionnel est toujours le bon choix lorsqu’il s’agit d’un domaine sur lequel on n’est pas compétent. Le plombier professionnel est déjà en phase avec le monde et les petites astuces du métier sans pour autant effectuer un travail médiocre. Un plombier qui a de l’éthique et qui est passionné par son travail soignera son travail pour s’assurer que sa réputation lui précède tout au long de sa carrière de plombier.

Pour l’utilisation des matériels adéquats et de bonne qualité

Grâce aux expériences professionnelles d’un plombier de métier, il connait mieux le type matériel à utiliser pour une prestation déterminée. Le plombiera surement dû utiliser de nombreux matériaux dans l’exercice de sa fonction et cela fait que le plombierconnait également la qualité des matériaux à utiliser pour assurer une bonne étanchéité du travail qu’il effectue. Le plombier pourra conseiller ses clients sur l’efficacité de certains produits par rapport à d’autres. Par contre un simple bricoleur ignorerait totalement ces différentes nuances qui sont par contre très importantes pour la qualité du travail accompli.

Faire une distinction sur un robinet de salle de bain : Afin de ne pas vous perdre dans un labyrinthe de gammes de robinet, demandé à votre plombier, en le faisant venir chez vous, quelle type de robinet vous devez choisir pour la pose de robinetterie sur la salle de bains. Il est essentiel d’avoir tous les outils en main avant de prendre votre décision. Le plombier va ci-dessous vous faire une brève présentation des différents types de robinetteries, selon l’usage que vous allez en faire.

Les échantillons de robinets

Deux grandes origines de robinets existent sur le marché, il y a d’une part le mélangeur et d’autre part le mitigeur. Le mélangeur est le profil le plus répandu sur le marché et dans les foyers de nos jours. Ils sont munis de deux manettes séparées afin de faire passer l’arrivée d’eau chaude et l’eau froide. Il ne mélange pas automatiquement mais doit être réglé manuellement. Il existe des mélangeurs monotrou ou à 3 ou 5 trous. Ce qui l’avantage, c’est son prix adaptés à tous les budgets. Puis il y a le mitigeur, qui est considéré comme le modèle le plus moderne. Il est muni d’un seul bec et offre la possibilité de régler la température de l’eau rapidement et ce sans avoir à le mélanger. Il en existe également en version thermostatique qui pourra bloquer la température de l’eau et régler son temps de consommation. Il est très pratique.

Si vous désirez avoir un robinet esthétique et peu cher, le plombier vous conseille d’opter sur un robinet mélangeur que vous pouvez adapter à vos goûts. Dans le cas où c’est sa praticité que vous rechercher, le robinet mitigeur sera l’achat idéal. Par contre si vous optiez sur son modernisme ou sa sécurisation, le plombier vous recommande de prendre un mitigeur thermostatique.

PLOMBIER POUR TOUS

Nous sommes une entreprise de dépannage plomberie qui fit tous travaux dans le domaine de la plomberie. On a une équipe de plombier qui est très performé et professionnel ! Nous intervenons pour les dépannages de toute sorte comme réparation, installation et rénovation ! On est disponible tous les jours et de 24 heures sur 24. Si vous êtes en Puteaux on peut intervenir en quelque minutes en cas d’urgence, contacter nous directement si vous avez des problèmes quelconques. Nous tenons à vous informer que nous possédons le meilleur tarif plombier Puteaux du marché !

DEPANNAGE

Pour vous dépanner nous enverrons à votre domicile un technicien spécialisé juste après votre coup de fil ! On vous conseillera selon vos préférences sur le meilleur équipement possible pendant vos attentes en matière de plomberie ! Notre équipe arrive à changer des robinetteries en seulement quelque minute. Nous intervenons en mois de 30 minutes pour vous aider à résoudre tous vos ennuis de plomberie comme les fuites d’eau sur douche ou baignoire, fuite d’eau sous évier ou vasque, débouchage de canalisation et toilette, problème de chasse d’eau et d’autre travaux ! N’hésitez pas à nous contacter au cas où vous auriez des difficultés avec vos matériels sanitaires (toilette, salle de bain, …) avec un tarif plombier Puteaux pas cher !

ENTRETIEN

Tous nos clients peuvent s’entretenir avec notre employés car on propose plusieurs packs de services allant d’une installation au dépannage, en passant par la rénovation. Si vous avez donc décidé dans la création d’une nouvelle salle de bain, remplacement de chasse d’eau, installation d’un ballon d’eau chaude,… N’hésitez pas à nous contacter, le devis sera gratuit pour tous vos besoins en plomberie avec le meilleur tarif plombier Puteaux ! Notre équipe de plombier est un vrai professionnel, chacun de notre artisan maîtrise tous types d’installations des matériaux sanitaires comme la mise en place d’une douche ou d’une baignoire, évier et d’autre encore. Le devis reste gratuit, sans frais et sans engagement.

Plomberie

AccueilBricolage

La plomberie est-elle une discipline réservée aux spécialistes ? Pas si sûr ! En adoptant les bons  gestes tout le monde peut facilement entretenir son installation et même, pourquoi pas, entreprendre quelques travaux soi-même.

Vous sollicitez systématiquement l’intervention d’un plombier ? Pourtant, celle-ci n’est pas toujours nécessaire si vous connaissez les bons gestes que vous pourrez facilement mettre en œuvre dans votre cuisine ou dans votre salle de bains.

Savez-vous comment effectuer l’entretien de la plomberie et des canalisations dans votre logement ? Comment réagir en cas de fuite d’eau ? Comment la détecter et la réparer provisoirement en attendant l’intervention d’un plombier ?  Existe-t-il des dispositifs pour vous indemniser en cas de perte d’eau importante ?

Savez-vous où se trouve le robinet d’alimentation générale d’eau dans votre logement ? Connaissez-vous la réglementation en matière d’assainissement des eaux usées ? Connaissez-vous les bons gestes pour réaliser des économies d’eau dans votre logement, brancher votre lave-linge ou votre lave-vaisselle, déboucher un évier ou même changer un robinet ?

Quel que soit votre problème de plomberie, HomeServe vous donne tous ses bons conseils qui vous aideront à le régler par vous-même.
source les bons tuyaux HomeServe !

Nettoyez vos canalisations vous-même

Retour aux conseils

AccueilBricolagePlomberieCanalisationsPublié le 7 Juillet 2015

Qu’il s’agisse de la salle de bains, de la cuisine ou des toilettes, bien nettoyer vos canalisations vous évitera bouchons, mauvaises odeurs, eaux stagnantes et interventions lourdes et payantes d’un professionnel. Voici quelques actions simples, à effectuer régulièrement pour éviter les ennuis d’évacuation d’eau.

Produit d’entretien industriel : pratique mais pas économique

C’est certainement la méthode la plus simple mais pas la plus économique, ni la plus écologique. Il existe toute une batterie de produits chimiques (entretien après vidange, spécial canalisation cuisine, stop odeur…) aux promesses plus ou moins douteuses et aux étiquettes effrayantes et incompréhensibles. De plus, tous ne sont pas adaptés aux fosses sceptiques.

Vous pourrez également trouver une gamme biologique sans acide et sans soude pour un prix légèrement plus élevé.

Le saviez- vous ? A chaque étape, de sa fabrication à son utilisation et son rejet, un produit ménager a des effets néfastes sur l’environnement et sur la santé. Soude caustiques, solvants, phénol, formol… ont des conséquences désastreuses pour la faune et la flore quand ils se retrouvent dans les eaux ou dans les airs. Et certains agissent sur nos voix respiratoires ou nos reins alors que d’autres persistent même tout au long de la chaîne alimentaire !

Quelle solution ? Fabriquer vos produits vous-même, comme une recette de cuisine, avec des ingrédients courants et naturels comme le savon noir, le bicarbonate, le vinaigre, les cristaux de soude qui ne coûtent que quelques euros et sont polyvalents.

Astuce de grand-mère : approuvée par des générations

Fort heureusement, les produits naturels ont le vent en poupe. Grâce aux substances magiques et alliées de votre quotidien, le bicarbonate de soude et le vinaigre blanc, vous transformerez les substances chimiques nocives des déboucheurs de canalisations standard en enzymes biodégradables sans danger ni pour l’environnement ni pour votre santé.

Recette n°1

  • Mélangez une mesure de bicarbonate de soude, une mesure de gros sel et de 2 mesures de vinaigre blanc (ce qui va produire une mousse et c’est normal)

  • Versez le tout dans votre siphon

  • Laissez agir un quart d'heure

  • Versez un litre d'eau bouillante

Attention : Ce mélange est à utiliser seulement si vous n’avez pas encore versé de déboucheur industriel, car vous risqueriez d’endommager vos canalisations.

Recette n°2

  • Mélangez 1/3 de vinaigre blanc, 1/3 de soda et 1/3 de sel

  • Comme précédemment, laissez agir et versez de l’eau bouillante

L’avantage des « recettes maison » est que vous pouvez vous servir des ingrédients pour toute sorte d’autres opérations : détacher les éviers, nettoyer une casserole brûlée, faire briller des bijoux en argent…

Nettoyeur haute pression : la manière forte !

Si vos canalisations ne sont pas encore obstruées, n’attendez pas qu’elles le soient avant d’agir ! Dans l’évier les résidus des repas et dans le lavabo les restes de dentifrice, les cheveux et le savon peuvent s’accumuler et réduire l’évacuation de l’eau.

Pour prévenir ce genre de désagrément, l’utilisation d’un nettoyeur haute-pression vous évitera l’usage de produits chimiques nocifs pour l’environnement et pour votre santé. Muni d’un furet (longue tige métallique dont l’extrémité est garnie de petites brosses) et d’une buse, votre action sera d’autant plus efficace.

Bon plan : si vous ne possédez pas de nettoyeur haute pression et que vous ne souhaitez pas investir dans ce type d’appareil, il est possible d’en louer à la journée pour environ 50 euros.

Les gestes préventifs

Pour éviter que des résidus ne viennent obstruer vos canalisations, vous et votre famille, pouvez adopter des gestes simples :

  • La première chose à faire dès que vous remarquez un écoulement un peu plus long que d’habitude est de faire couler de l’eau bouillante qui dilue et dissout le savon et les graisses

  • Verser régulièrement du marc de café dans vos canalisations les empêche de se boucher car il empêche les graisses d’adhérer aux conduits. Faites couler de l’eau par-dessus car s’il venait à durcir et sécher, le remède serait pire que le mal !

  • Utilisez un tamis d'évier : cette petite grille qui coûte moins de 5 euros retiendra les déchets qui ne s'écouleront plus dans vos canalisations

  • Ramassez toujours les cheveux tombés dans le lavabo ou la douche et jetez-les à la poubelle au lieu de les laisser filer dans le siphon 

  • Ne versez jamais d’huile ou de graisse dans les canalisations. Les matières grasses se figent au contact de l’eau froide et entraînent l’obstruction des canalisations

  • Videz bien vos assiettes et plats avant de les mettre à tremper dans votre évier

 

Qu’elles soient chimiques, naturelles ou mécaniques, les solutions pour bien entretenir vos canalisations existent. Il ne vous reste plus qu’à choisir celle qui vous convient le mieux. Mais c’est surtout en changeant vos habitudes et en adoptant des gestes préventifs et simples que vous aurez le plus de facilité à éviter d’encrasser vos conduits d’eaux usées et à économiser votre temps, votre énergie et votre argent. Vous pouvez aller encore plus loin en démontant régulièrement vos siphons pour retirer l’eau stagnante et les éventuels résidus qui s’y trouveraient encore source les bons tuyaux HomeServe !.

Déboucher soi-même ses canalisations 

Retour aux conseils

AccueilBricolagePlomberieCanalisationsPublié le 20 Mai 2015

Vos canalisations sont bouchées ? Ne paniquez pas ! Inutile d’appeler un plombier en urgence pour si peu… Les canalisations d’éviers ou de lavabos sont souvent obstruées par un amas de cheveux, de restes alimentaires le tout aggloméré avec du savon. En fonction du bouchon, il existe différentes méthodes qui vous permettront de déboucher facilement vos canalisations. HomeServe vous présente ces solutions.

Dévisser le siphon

Il est courant de penser qu’une canalisation est bouchée alors qu’en fait, il ne s’agit que du siphon. Ce simple geste peut venir à bout de votre problème : Dévissez la partie inférieure du siphon, nettoyez-la, et revissez-la. C’est le premier réflexe à avoir en cas d’évier bouché. Si le problème persiste, c’est que le problème ne vient pas du siphon, mais de la canalisation…

Déboucher ses canalisations : les méthodes « mécaniques »

Les produits chimiques sont nocifs pour l’environnement, il est bon de le rappeler. Alors, avant de les utiliser, mieux vaut s’assurer qu’on ne peut pas faire autrement. Voici quelques techniques pour vous permettre de déboucher vos canalisations sans avoir à recourir à une solution polluante.

1) L’Eau bouillante pour déboucher les éviers et baignoires

La première des choses à tenter pour déboucher votre évier ou votre baignoire est de verser une casserole d’eau bouillante. Le but de l’opération est de dissoudre le savon et les graisses, grâce à l’eau chaude qui emportera les déchets. Pour avoir une chance de réussir, commencez d’abord par évacuer le maximum d’eau stagnante. Versez ensuite l’eau chaude de manière à ce qu’elle entre en contact avec le bouchon. Si cela ne fonctionne pas, il faudra essayer de débloquer le bouchon avec une ventouse ou un furet.

2) Déboucher ses canalisations avec une ventouse

Le principe de la ventouse est de provoquer un mouvement de va-et-vient susceptible de débloquer le bouchon. Pour cela, appliquez la ventouse sur la bonde de manière à ce qu’elle recouvre entièrement le trou.  Faites pression sur la ventouse : il faut qu’elle adhère complètement à la bonde. Effectuez alors des mouvements de haut en bas afin de provoquer un appel d’air. Si l’opération fonctionne, l’eau va s’écouler de plus en plus vite. C’est signe que le bouchon a bien été vaincu !

3) Utiliser un furet pour déboucher ses canalisations

Beaucoup plus simple à utiliser que la ventouse, le furet se présente sous la forme d’une longue tige souple terminée par des pointes qui permettent d’attaquer les bouchons. Pour déboucher vos canalisations avec un furet, il suffit de l’introduire jusqu’à ce qu’il atteigne le bouchon. Si besoin, faites le pivoter pour qu’il circule à travers les coudes et les chicanes. Pour faciliter la rotation, les furets sont souvent munis d’une manivelle à l’extrémité.

Les méthodes chimiques

SI après avoir consciencieusement tenté les méthodes précédentes, rien y fait, il reste les solutions chimiques en cas de gros bouchons.

1) Le produit déboucheur

Souvent formulés à base de soude caustique ou d’acide sulfurique, les produits déboucheurs sont agressifs et dangereux. Si vous êtes amené à les utiliser, plusieurs précautions s’imposent :

  • Protégez-vous avec des gants étanches et des lunettes de protection.

  • respectez le temps de pause indiqué.

  • Ne mélangez jamais deux produits ensemble.

    Pensez que les produits déboucheurs sont néfastes à l’environnement, mieux vaut leur préférer des solutions naturelles.

2) La recette écologique

Si vous vous souciez de l’écologie, cette solution est tout aussi efficace que le produit déboucheur mais a le mérite d’être nettement plus saine pour l’environnement. Il suffit de concocter soi-même son produit.

Les ingrédients :

  • 200 g de bicarbonate de soude

  • 20 cl de vinaigre blanc

  • 200 g de sel

  • 1 bassine d'eau bouillante 

Marche à suivre : 

1. Dans un récipient, mélangez  le bicarbonate, le sel et le vinaigre blanc.

2. Versez la préparation dans la canalisation obstruée et laissez pauser durant une demie heure.

3.  Versez la bassine d'eau bouillante dans le tuyau.

Cela devrait suffire pour déboucher la canalisation. SI jamais ce n’est pas le cas, quelques coups de ventouse permettront d’achever le travail.

Mesures de prévention

Certains gestes peuvent limiter considérablement les risques d’obstruction de vos canalisations. Alors une fois vous canalisations débouchées, prenez un  bon départ en adoptant ces quelques réflexes :

  • Posez une grille ou une crépine sur le trou de l’évier. Cette protection  retiendra toutes les saletés susceptibles de boucher l’évier.

  • Pensez à vider complètement les assiettes avant de les laver dans l’évier.

  • Dans la salle de bains, récupérez les cheveux afin d’éviter qu’ils ne terminent dans vos canalisations.

  • Versez une poignée de marc de café de temps en temps : cela emportera les résidus de vos canalisations et enlèvera les mauvaises odeurs.

 

Si malgré tous ces conseils, vos canalisations restent obstruées : contactez un professionnel. Pour un plombier, un évier bouché n’est qu’une simple formalité.source les bons tuyaux HomeServe !.

Comprendre les principes de l’assainissement individuel

Retour aux conseils

AccueilBricolagePlomberieAssainissementPublié le 13 Mai 2015

Si votre habitation n’est pas desservie par un réseau de collecte des eaux usées, vous devez trouver une solution pour les traiter vous-même avant de les rejeter dans le milieu naturel. L’assainissement individuel ou « non collectif » regroupe justement les dispositifs individuels de traitement des eaux domestiques. Pour comprendre les principes de l’assainissement individuel, HomeServe fait le point.

L’assainissement individuel : qu’est-ce que c’est ?

L’assainissement individuel ou « non collectif » reprend le principe de la station d’épuration. Collecte, prétraitement et traitement ou encore ventilation : les eaux usées passent par plusieurs étapes avant de retrouver enfin le milieu naturel.

Les différents systèmes d’assainissement individuel

En France, les 3 systèmes les plus couramment utilisés sont :

  • Le système traditionnel qui utilise une fosse « toutes eaux » et un filtrage incorporé au terrain ; 

  • Les micro-stations, plus compactes, qui intègrent toutes les étapes dans un même ensemble, mais nécessitent un entretien plus fréquent ; 

  • Le filtre planté, plus écologique qui consiste à faire circuler l'eau autour de plantes qui se nourrissent des déchets, ce qui dispense de la fosse toutes eaux. 

Les étapes de l’assainissement individuel

Prétraitement et collecte des eaux usées

Les lavabos, les toilettes, la douche mais aussi les appareils ménagers comme le lave-linge et le lave-vaisselle sont raccordés à des canalisations qui collectent tout. Toutes ces eaux arrivent généralement dans une fosse « toutes eaux » qui effectue un prétraitement. Cet appareil sépare les déchets de l’eau. Les déchets lourds tombent au font de la cuve et sont transformés en boues par des bactéries anaérobies. Ces boues doivent être évacuées régulièrement par des professionnels agréés.

Dégraissage et filtrage

Si la fosse « toutes eaux » est trop éloignée du logement, un bac dégraisseur est obligatoire. Il est réservé aux eaux ménagères et permet de les dégraisser et les dessabler. Les eaux vannes partent alors dans une fosse septique séparée. Parfois, l'installation comporte également un pré-filtre qui stoppe les éléments en suspension.

Les gaz de fermentation produits par la fosse toutes-eaux, comme le méthane et le gaz carbonique, doivent être évacués par un système de ventilation adéquat. Pour ce faire, une canalisation avec extracteur part du réseau d'assainissement et aboutit au-dessus de la toiture du logement.

L’épuration

C’est à la sortie de la fosse et de l'éventuel pré-filtre, que la phase de traitement commence véritablement. Le système le plus classique reste l'épandage souterrain à faible profondeur. Le principe : des tranchées enfouies sous la terre dispersent les eaux, les épurent et retiennent les germes. Les tuyaux d'épandage reposent sur un lit de gravier et sont recouverts par une couche de terre et un feutre.

L’épuration est assurée par les micro-organismes. Ces bactéries se nourrissent des déchets présents dans les eaux usées et les décomposent. L'eau ainsi assainie s'évapore ou s'infiltre dans le terrain.

Quelle est la différence entre une fosse septique et une fosse « toutes eaux » ?

L’installation de fosse septique n’est plus autorisée. La fosse septique n’agissait que sur le prétraitement des eaux en provenance des sanitaires. Les eaux ménagères étaient donc directement déversées dans le système de traitement. Depuis 1982, la fosse « toutes eaux » remplace ce système. Elle reçoit l’ensemble des eaux usées domestiques pour prétraitement avant épuration.

Les distances à respecter pour l’installation d'assainissement individuel

Lorsqu’on installe un système d’assainissement individuel, il existe des normes à respecter afin que l’installation soit conforme à la réglementation :

  • La fosse toutes eaux doit obligatoirement se trouver à l’extérieur mais ne doit pas se situer à plus de 10m de l’habitation. Sinon, le bac dégraisseur est obligatoire.

  • Le réseau d'épandage doit se trouver à plus de 5 mètres de toute habitation, à plus de 3 mètres des arbres, des plantations et des limites de propriété et à plus de 35 mètres des puits, sources et captages.

  • La couche de terre au dessus de l'installation doit rester perméable à l'air et à l'eau. Vous ne devez donc pas la recouvrir de bitume ou de béton.

Un dispositif contrôlé

Le dispositif d'assainissement individuel doit être contrôlé par le Service public d'assainissement non collectif (SPANC) de la commune ou de l'EPCI (établissement public de coopération intercommunale).

Si l'EPCI estime qu'il y a pollution caractérisée, des travaux peuvent être imposés à tout moment pour la mise en conformité. De plus, l'assainissement individuel doit faire l'objet d'un diagnostic obligatoire lors de la revente de la maison.

 

L’assainissement individuel n’est donc pas une mince affaire. Son installation nécessite non seulement de connaitre les solutions qui répondront au mieux à la configuration du logement, mais aussi de posséder toutes les connaissances juridiques sur le sujet. Les travaux permettant d’installer le système sont également loin d’être à la portée de tous…
Pour que votre système d’assainissement individuel soit tout à fait adéquat, mieux vaut donc faire appel à un professionnel. source les bons tuyaux HomeServe !.

Que faire en cas de fuite d’eau ? La solution en 6 étapes

Retour aux conseils

AccueilBricolagePlomberieCanalisationsPublié le 26 Mars 2015

Une fuite d’eau, ça arrive toujours au moment où on ne s’y attend pas. L’essentiel est de savoir intervenir rapidement pour limiter les dommages et minimiser le coût des réparations. Ces gestes simples, à réaliser vous-même, vous permettront de préparer le terrain avant l’intervention du plombier.

Concrètement, que peut-on faire en cas de fuite d’eau ? Suivez notre guide HomeServe en 6 étapes.

1. Couper l’électricité

Attention aux risques d’électrocutions ! Si une fuite d’eau importante se produit, Il est impératif de couper l’électricité. C’est la première des choses à faire. D’autant plus si vous pensez que l’eau peut atteindre les prises électriques…
Mais avant de couper l’électricité, il est essentiel de prendre quelques mesures de sécurité :

  • Ne touchez à aucune source électrique pieds-nus ; 

  • Prenez appui sur un support en bois (non conducteur d’électricité) plutôt que sur un support métallique (conducteur d’électricité) ; 

  • Soyez rapide lorsque vous procédez à la coupure.

Il faut toujours couper l’électricité, même si vous pensez qu’il n’y a pas de risque d’électrocution. C’est un geste très simple mais il vous protège, vous et votre habitation.

2. Limiter le débit d’eau

Une fois que l’électricité est coupée et que vous êtes en sécurité, il faut limiter les dégâts. Vous devez placer un "pansement"  sur la zone de fuite. Cela servira à bloquer l’eau et l’empêchera de se propager dans la pièce. Pour freiner le débit de l’eau, suivez calmement ces instructions :

  • Enroulez une serpillère ou un chiffon à l’endroit où se trouve la fuite ; 

  • Serrez le tissu très fort pour limiter la dispersion de l’eau.

Cette technique a beau être efficace, elle n’arrêtera pas la fuite. Mais elle a le mérite de diriger l’eau vers le bas. Vous éviterez ainsi les projections d’eau qui partent dans tous les sens. L’eau qui descend sera plus facile à nettoyer et à recueillir dans un récipient.
Astuce de nettoyage : Pour le récipient, mieux vaut troquer votre seau contre un sac poubelle rempli de serviettes. Contrairement au seau, le linge peut absorber l’eau sans provoquer des projections supplémentaires.

3. Trouver le robinet central

Le robinet central contrôle l’arrivée d’eau chez vous. Mais son emplacement varie en fonction de votre logement.

  • Si vous habitez dans un appartement : généralement, le robinet général d’arrivée d’eau est placé soit dans la cuisine, soit dans les toilettes. Si le vôtre se trouve dans la cuisine, vérifiez sous l’évier. Le plus souvent, il se trouve à côté de votre compteur d’eau.

  • Si vous habitez dans une maison : dans les habitations indépendantes, le robinet central se trouve au rez-de-chaussée, au garage ou dans le jardin (enseveli dans un regard en béton). Dans ce dernier cas, pensez à enlever le couvercle de protection.

4. Couper l’arrivée d’eau

Stopper l’arrivée d’eau est un jeu d’enfant. Il suffit de tourner le robinet central en le tournant dans le sens des aiguilles d’une montre. C’est à la portée de tout le monde, même des enfants. Pensez à montrer la position du robinet à tous ceux qui vivent avec vous. En cas de fuite, vous n’aurez plus qu’à demander à vos enfants ou à votre conjoint de couper l’arrivée d’eau. Vous pourrez vous occuper des dégâts sans avoir à courir partout.

5. Déterminez l’origine de la fuite d’eau

Si l’origine de la fuite saute aux yeux, il est plus facile d’intervenir. Par exemple, si vous remarquez qu’une canalisation est percée… Mais parfois, il faut faire preuve de rigueur et de précision afin de détecter l’origine de la fuite :

  • Partez des traces d’eau visibles

  • Suivez progressivement les traces d’humidité

  • Remontez jusqu’à la source de la fuite

6. Relevez les indices pour alerter le plombier

Si vous n’arrivez pas à cerner où se situe le problème, ne paniquez pas. Mieux vaut faire appel à un professionnel. Un plombier qualifié répare des fuites tous les jours, ce sera pour lui une formalité. Par contre, mieux vaut signaler la fuite d’eau le plus tôt possible. Pour pouvoir la repérer rapidement, surveillez le compteur d’eau régulièrement lorsqu’aucun robinet n’est en marche. Si vous remarquez que le compteur tourne quand même, cela prouve qu’il y a bien une fuite d’eau. 
Autre élément révélateur : votre chaudière. La pression d’eau dans votre chaudière doit se situer entre 1 et 1,5 bar. Si vous constatez des chutes de pression trop fréquentes, il se pourrait bien qu’il y ait une fuite d’eau quelque part. Soyez donc vigilent afin de pouvoir contacter un plombier dès les premiers symptômes.

En cas de fuite, ces actions simples peuvent vous éviter des dommages considérables. Que votre fuite soit apparente ou pas, il est important de savoir la stopper à temps car sinon, les dégâts risquent d’être très importants et les réparations très coûteuses. source les bons tuyaux HomeServe !.

Comment déboucher soi-même les toilettes ?

Retour aux conseils

AccueilBricolagePlomberieCanalisationsPublié le 19 Mars 2015

Si vos toilettes sont bouchées, ne vous affolez pas.  Vous n’êtes pas obligé de passer par un plombier. Il existe pas mal de techniques simples qui peuvent tout à fait résoudre votre problème. Cependant, l’opération peut nécessiter un matériel spécifique tel qu’un furet, un déboucheur à pompe ou une ventouse.  Mais pas de panique, vous pourrez également utiliser différents produits du quotidien !

Déboucher des toilettes peu encombrées

Si l’encombrement de vos toilettes est léger, un seau d’eau peut suffire. Versez d’un seul coup un seau d’eau chaude dans la cuvette. Le but est que la pression agisse sur le bouchon. Si l’eau s’abaisse petit à petit, c’est que la méthode a fonctionné. Essayez tout de même de tirer la chasse d’eau pour vous assurer que tout a été complètement éliminé.

Déboucher ses toilettes avec une ventouse 

Placez votre ventouse dans le fond de vos toilettes de sorte à recouvrir entièrement le  trou. Appuyez sur la ventouse afin qu’elle adhère complètement à la cuvette de vos toilettes et qu’elle provoque un effet de succion. L’air ne doit plus passer dans les canalisations. Une fois qu’elle est correctement placée, appuyez sur la ventouse en effectuant des mouvements de haut en bas. Le but est de provoquer un appel d’air qui permettra le débouchage de la canalisation. Répétez cette opération 2 à 3 fois si nécessaire. 

Pas de ventouse ? Utilisez une bouteille…

Si vous n’avez pas de ventouse, vous pouvez obtenir le même résultat en utilisant une bouteille en plastique. Pour cela, coupez la partie basse de votre bouteille et prenez soin de garder le bouchon vissé au goulot. Placez le bas de votre bouteille dans le fond de la cuvette et pratiquez le même mouvement de va-et-vient (expliqué ci-dessus) que pour la ventouse. Ce mouvement devrait permettre au bouchon d’être éliminé.

Utiliser un déboucheur à pompe 

C’est le même principe que la ventouse : le déboucheur à pompe est composé d’un bol en caoutchouc, d’un piston/poignée et d’un tuyau en plastique. Commencez par tirer le piston vers le haut jusqu’à son maximum. Puis, bouchez le trou des toilettes avec le bol en caoutchouc en empêchant l’air de passer, comme avec la ventouse. Une fois la pompe en place, appuyez énergiquement sur le piston et effectuez plusieurs mouvements de va-et-vient sur la poignée. Si l’eau s’évacue, c’est que le bouchon a bien été éliminé.

Utiliser un furet pour déboucher ses toilettes

Si les méthodes précédentes n’ont pas donné de résultats, vous pouvez vous procurer un furet. Vous pouvez le louer ou en trouver un à partir de 5 euros dans une droguerie. Il existe deux sortes de furets : avec ou sans manivelle. Si vous avez le choix, optez pour le furet avec manivelle, il est beaucoup plus pratique.
Ensuite, suivez ces quelques étapes :

  • Commencez en introduisant progressivement votre furet dans les canalisations.

  • Si vous constatez que ça commence à bloquer, c’est que vous avez sûrement atteint le bouchon.

  • Activez la manivelle afin de casser et de dissoudre complètement le bouchon. Si vous ne sentez plus aucun blocage, c’est que le bouchon a été évacué. Faites un test en tirant la chasse d’eau.

Déboucher ses toilettes avec des produits naturels

Combinés ensemble, le vinaigre blanc et le bicarbonate de soude peuvent provoquer une réaction chimique et ainsi désobstruer vos canalisations. Commencez par verser le bicarbonate de soude dans la cuvette puis enchaînez aussitôt avec le vinaigre. Il faut utiliser autant de vinaigre que de bicarbonate de soude. La réaction chimique ne se fera pas attendre : vous pourrez voir pétiller l’eau de la cuvette. Attendez tout de même plusieurs minutes que les produits agissent au mieux. Tirez la chasse d’eau pour voir si la technique a fonctionné. Si ce n’est pas le cas, vous pouvez réessayer de nouveau.

Les déboucheurs chimiques

Les produits chimiques sont très efficaces pour déboucher des toilettes, malheureusement ils ne sont la plupart du temps pas écologiques... Mieux vaut donc les garder comme dernier recours. Disponibles en droguerie ou en supermarché, ces produits chimiques doivent être utilisés avec la plus grande précaution :

  • Munissez-vous d’un masque et d’une paire de gants afin d’éviter tout contact avec le produit.

  • Respectez à la lettre le mode d’emploi indiqué sur le flacon.

  • Une fois le temps de pause du produit écoulé, tirez la chasse d’eau plusieurs fois.

Les déboucheurs chimiques sont néfastes pour l’environnement. Evitez-les le plus possible et préférez-leur des solutions naturelles comme le vinaigre, le seau d’eau chaude ou le furet.

Vous l’aurez compris, déboucher ses WC n’est pas une prouesse surhumaine. Il suffit de détenir le bon matériel ainsi que quelques conseils. Si malgré toutes ses techniques, vos toilettes restent bouchées, faites appel à un plombier qui n’aura aucun mal à solutionner votre problème. source les bons tuyaux HomeServe !

Changer la cartouche d'un mitigeur 

Retour aux conseils

AccueilBricolagePlomberieCuisine - Salle de bainPublié le 11 Mars 2015

Changer la cartouche d’un mitigeur peut sembler compliqué mais n’est en réalité pas bien sorcier. Cette opération simple permet parfois d'éviter le remplacement du robinet. Lorsque le robinet fuit, cela peut venir des joints de la cartouche, qu’il faudra donc changer.  Si cela ne suffit pas, il faudra changer la cartouche. Prenez garde aux robinetteries bas de gamme qui sont assemblées de force et ne peuvent pas être démontées. La seule solution dans ce cas est de changer tout le mitigeur ! En revanche, si vous ne devez changer que la cartouche d’un mitigeur, voici les étapes à suivre.

Précautions préalables au changement de cartouche

Avant de changer la cartouche, il y a quelques règles que vous devez suivre :

  1. Dans un premier temps, il faut bien sûr acheter la cartouche qui remplacera l’ancienne en vérifiant qu’il s’agit du bon modèle. Prenez les références et si besoin, des photos du robinet pour permettre au vendeur d’identifier le modèle.

  2. Ensuite, vous devrez couper l’arrivée d’eau. Selon la configuration de votre réseau hydraulique, vous couperez l’eau avec le robinet de barrage ou directement sur l'alimentation principale.

  3. Ouvrez enfin le robinet concerné par le changement de cartouche et procédez à la vidange complète de l’eau pouvant encore rester dans les canalisations.

Comment démonter le mitigeur ?

Le démontage du mitigeur dépend de l’emplacement de la vis. Il existe deux cas de figure.

Si la vis est à l’avant du mitigeur

Lorsque la vis d’assemblage est cachée derrière la pastille qui indique la couleur pour l’eau chaude ou froide, la vis possède une tête à 6 pans creux, de type Allen. 
Il faudra alors enlever la pastille à la main ou, si nécessaire, avec un petit tournevis. A l’aide d’une clé mâle, desserrez la vis d’assemblage, avant de retirer la poignée de commande.

Si la vis est sous le bouchon de la tête du robinet

Pour ce type de système, la technique est un peu différente. 
Tout d’abord, il faut retirer le bouchon qui se trouve sur le robinet, en le soulevant à l’aide d’un tournevis plat. Ensuite, desserrez la vis à l’aide du tournevis correspondant. 
La poignée de commande du robinet se retire ensuite à la main.

Retirer le cache de la cartouche

Une fois la poignée retirée, vous pouvez procéder au dévissage de la partie qui est légèrement bombée, pour pouvoir accéder à la cartouche.
A l’aide d’une pince multiprise, dévissez le cache cartouche. L’opération peut nécessiter de la force s’il y a beaucoup de calcaire. Utilisez un chiffon afin de ne pas abîmer le cache en le retirant.

Enlever la cartouche du robinet mitigeur

Le mécanisme de maintien de la cartouche peut se présenter sous deux formes différentes : un écrou ou une rondelle accompagnée de vis. 
Pour desserrer l’écrou, utilisez une clé à molette.

Dans le second cas, commencez par retirer les vis avant d’ôter la rondelle de fixation.
Vous pouvez alors enlever la cartouche. 
Notez que les cartouches de mitigeur ne peuvent pas être nettoyées ou réparées, il faut donc systématiquement les remplacer.

Changer les joints de la cartouche

Vérifiez les joints et, s’ils ne sont pas en bon état, remplacez-les.
Retirez les joints usagés avec un tournevis. Une fois changés, enduisez les nouveaux joints de graisse silicone. Notez que la cartouche peut comporter des joints de forme classique ou spéciale. Dans le doute, montrez-les à un vendeur spécialisé pour qu’il puisse vous fournir des joints identiques.

Remettre le mitigeur en place

Ne vous trompez pas de sens en mettant la cartouche en place. 
Revissez l’écrou ou dans le cas de l’autre système : placez la rondelle de fixation, puis les vis.
Ensuite, replacez le cache du mécanisme et terminez par la poignée de commande.

Laver le mousseur

Profitez de l’opération pour nettoyer le mousseur. Il s’agit tout simplement de la grille qui se situe à l'extrémité du robinet. Le nettoyer permettra d’éliminer les nombreuses traces de calcaire que l'eau dépose.
Retirez le mousseur en utilisant une pince multiprise, un petit tournevis plat ou encore une clé. Parfois, on y arrive même à la main.
Avec un chiffon, tournez délicatement la structure en utilisant la pince, tout en prenant soin de ne pas endommager le chrome en le rayant.
Retirez la bague du tamis et mettez-la dans un petit récipient rempli de vinaigre blanc chaud. Cela permettra de dissoudre le calcaire.
Des mousseurs obstrués font perdre en débit d’eau, il faut donc les nettoyer régulièrement.

Le changement d'une cartouche de mitigeur n'est pas une opération compliquée, et nécessite peu d'outils. En plus, c’est l’occasion idéale pour vérifier l'état des joints et nettoyer le mousseur du robinet. Ces actions de prévention sont des petites choses mais effectuées régulièrement, elles auront un impact positif sur votre robinetterie.

source les bons tuyaux HomeServe !

SIRET 819 383 712 000 18