LE JOURNAL DE PUTEAUX  INFO
PARLE DE PLOMBIER GLOBAL SERVICES
ILS NOUS FONT CONFIANCE
MEMBRE OFFICIEL DE L'APAC
Plombier_Puteaux_92800,_Courbevoie,_la_D
Les commentaires de nos clients

Vincent-Francoise Hanneton

Intervention rapide sur fuite d'eau - Travail très propre et efficace - Très bon contact - Je recommande vivement.

Tom Thomas

 

Ponctuel, sérieux, honnête, bon conseil, bref je recommande fortement ! Merci pour l’assistance !

P Z

Professionnel, sérieux, efficace et honnête ! Pas de facturation abusive contrairement à d'autres. Je recommande vivement. Il nous a sorti d'une belle galère.

D SANDRINE

Enfin un plombier en qui on peut avoir confiance en terme de tarif, d'honnêteté sur les réparations à effectuer !!! Super réactif après mon appel téléphonique pour un RDV. L'amabilité est un plus à la qualité de ce service. Merci encore

Nicolas TATARINOFF

Rapide, professionnel, je recommande vivement

 

Joffrey MICHAÏE

J'ai contacté plombier global services pour une fuite importante, intervention rapide, et fuite réparée en moins d'une heure par les équipes. Très bon service, professionnel et courtois, je recommande vivement.

JARRY Michel

Au top ! Jeune motivé et qualifié ! Je reviendrais ici pour mes prochaines réparations !

Comment choisir son plombier en 10 points

1. Ce plombier vous a été recommandé

La recommandation d’un dépanneur par quelqu’un qui a déjà fait appel à ce dernier est sans doute une très bonne piste. Néanmoins, soyez attentifs s'il s’agit d’une grande société et pas d’un dépanneur individuel. Les sociétés peuvent changer de personnel et modifier leurs politiques, il est donc probable qu’au cours du temps la qualité du service baisse.

Si un de vos appareils est en panne, par exemple votre robinet, renseignez-vous sur sa marque (elle est presque toujours indiquée sur l’appareil) et appelez le producteur de cette dernière. Chaque marque a normalement ses prestataires agréés qui peuvent intervenir pour réparer l'appareil.

Évitez les enseignes qui inondent vos boites aux lettres, prétendant également résoudre vos problèmes d’électricité, de serrurerie, de volets, etc… Les bons artisans peuvent également promouvoir leurs services de cette manière  mais ce mode de communication s’est fait une très mauvaise réputation à cause des sociétés écrans. 

2. Le plombier respecte ses engagements

Il doit être capable de vous donner une idée du coût de son intervention par téléphone pour une opération simple et de s’engager sur un devis après une visite.

Le délai d’intervention annoncé devra être respecté. Un bon dépanneur vous rappellera pour vous prévenir d’un éventuel retard.

3. Le plombier ne propose pas d’emblée de « tout changer »

Il doit être capable de vous donner une idée du coût de son intervention par téléphone pour une opération simple et de s’engager sur un devis après une visite.

Le délai d’intervention annoncé devra être respecté. Un bon dépanneur vous rappellera pour vous prévenir d’un éventuel retard.

4. Votre plombier pratique des tarifs raisonnables

Le montant total de la facture doit inclure les frais de déplacement, le coût de la main-d’œuvre et du matériel. Un coût de déplacement et un taux horaire bas peuvent masquer des marges importantes sur le matériel.

Un bon plombier connaît le coût de son matériel classique et pourra évaluer de manière précise le coût du changement nécessaire d'un équipement. Il est vrai que le matériel peut être très coûteux. Pour vérifier si c’est vraiment ce qui pèse lourdement sur votre potentielle facture, demandez au prestataire comment évoluera le prix si vous optez pour un autre type de matériel. Par exemple, si vous devez changer votre robinet de marque Grohe, faites une estimation du prix pour un changement vers un robinet basique. La différence pourra être importante. 

5. Le bon plombier dispose du matériel requis

Il doit arriver chez vous avec les outils nécessaires, et disposer de toutes les pièces de rechange les plus courantes dans son véhicule.

Si la réparation s’avère complexe et nécessite la commande de pièces, il doit pouvoir vous installer un système de remplacement provisoire. Si c’est un dépannage en urgence qui doit être suivi d’une intervention plus conséquente, prenez le temps de faire établir plusieurs devis.

Quelle que soit l’ampleur de l’intervention, le plombier se doit de préserver l’esthétique des lieux, en utilisant l’outillage adapté et en mettant en place les habillages (caches) nécessaires

6. Le plombier est prêt à vous rendre le matériel défectueux 

Récupérez les pièces prétendument défectueuses; vous pourriez avoir à les faire expertiser si vous aviez un litige avec le plombier.

7. Votre plombier établit un devis et une facture

Le devis est obligatoire au-dessus de 150 euros. Il doit être clair, détaillé et sans mauvaise surprise. S’il s’agit d’une intervention en urgence, ce sera un “devis facture”.

Un paiement se fait contre facture, les coordonnées du dépanneur doivent apparaître sur le devis et la facture.

8. Dans la situation d'urgence, un bon plombier vous donne des précisions par téléphone

Dans une situation d’urgence, le dépanneur doit vous poser des questions par téléphone afin de comprendre la nature de votre problème et doit être en mesure de vous donner déjà quelques précisions par rapport à votre cas. Sachez que l’urgence est la seule raison pour laquelle le plombier pourrait légalement ne pas vous remettre de devis écrit. L’absence de devis dans ce cas précis n'est donc pas synonyme de  malhonnêteté.

9. Votre plombier est à votre service

Le professionnel vous donne des conseils sur la sécurité, il est courtois et il est sur place pour vous aider. Il ne doit pas faire de travaux supplémentaires sans vous en aviser. Posez des questions : il doit pouvoir vous donner des explications claires dans un langage accessible.

10. Le bon plombier ne profite pas de situations “difficiles”

Les moments les plus propices aux escroqueries sont la nuit ou le week-end. Un bon dépanneur vous précisera si son intervention est majorée à cause de l'horaire de votre appel et vous demandera si vous souhaitez attendre le matin / le jour ouvré. 

Prenez le temps de trouver un dépanneur de confiance et gardez son numéro à portée de main pour pouvoir le contacter en cas d’urgence absolue. 

En espérant que ces quelques astuces vous permettrons de choisir un bon plombier, et que la recherche d’un plombier sérieux pouvant réparer durablement vos fuites d’eau ou autres problèmes de plomberie ne vous fera plus peur.

Nous n’avons pas toujours le temps de trouver un prestataire de qualité et d’appliquer toutes ces astuces. En situation d’urgence cette tache devient presque impossible, nous somme prêt à tout pour éviter la prise de tête et être en paix. C’est pour cette raison que le site Plombier Global Services a été créé. Son but est de vous aider à choisir un bon plombier et de trouver un dépanneur de confiance proche de chez vous gratuitement. Nous sommes là pour vous faciliter la vie.​

Résoudre les problèmes de mauvaises odeurs de vos canalisations

Un bouchon formé dans une tuyauterie est souvent à l’origine des mauvaises odeurs des canalisations. Il existe différents moyens pour résoudre ce problème. Le nettoyage et l’entretien du conduit figurent en tête de liste. Par ailleurs, certains produits écologiques sont efficaces pour éliminer la puanteur. Parmi eux, il y a le marc de café, le vinaigre blanc et le bicarbonate de sodium.

L’entretien d’un siphon

Le siphon occupe un rôle important dans l’évacuation des eaux usées. Cependant, il participe également à la remontée des mauvaises odeurs. Ainsi, des entretiens réguliers doivent être effectués pour éviter l’accumulation des déchets, la formation de bouchons et les remontées d’odeurs déplaisantes.

Entretenir le siphon implique de le démonter. Cette étape doit être faite délicatement pour éviter d’abîmer les joints d’étanchéité. Pour ce faire, placez un récipient en-dessous avant de le dévisser. Ensuite, nettoyez le siphon de manière à enlever toutes les impuretés. Ce procédé est à effectuer environ une fois par mois. 

 

Le marc de café contre les impuretés

 

Ne jetez plus votre marc de café à la poubelle, mais jetez-le dans votre évier avec de l’eau bien chaude. Geste simple et écologique, il permet d’éliminer les mauvaises odeurs.  Attention à ne pas y avoir recours plus d’une fois par semaine.

Les vertus du vinaigre blanc contre les mauvaises odeurs

Vous pouvez lutter contre les odeurs répugnantes de vos canalisations avec du vinaigre blanc. Pour ce faire, versez-en dans votre bac à glaçons. Ensuite, laissez au congélateur. Posez un glaçon de vinaigre sur chaque évacuation de votre maison. Sachez que ce produit a un effet détartrant et dégraissant. 

L’effet du bicarbonate de soude sur la puanteur

Mélangez une cuillère à soupe de bicarbonate de soude avec une cuillère à soupe de sel et un demi-verre de vinaigre blanc. Versez le tout dans la canalisation à l’origine de la puanteur. Laissez la solution agir 15 min. Rincez avec de l’eau chaude.

Un artisan plombier de renom

Adressez-vous rapidement à un artisan plombier de renom pour effectuer le débouchage canalisation de votre maison. Les outils de travail utilisés pour les travaux sont performants et garantissent un débouchage canalisation de qualité. Nos tarifs sont très concurrentiels. Motivé et dynamique à chaque intervention, nos plombiers professionnels peuvent se déplacer dès que vous les appelez. En seulement 30 minutes, nos dépanneurs viendront à votre domicile pour effectuer un diagnostic de l’état de votre canalisation.

Vous avez des toilettes bouchées ?

Vous cherchez un plombier pour le débouchage de votre canalisation ? Pour tout dépannage plomberie en urgence contactez immédiatement notre entreprise pour un déplacement rapide. En une demi-heure, nos plombiers professionnels arriveront à votre domicile pour régler dans l’immédiat vos problèmes de plomberie. S’il y a une remontée d’eau dans votre évier ou de l’eau qui reste coincer dans la baignoire ? La réception de la famille ou amie pendant le weekend ? Rien de plus simple, appelez notre service pour intervenir en urgence et vous offrir à vous et à vos proches un confort maximal.

Dans la panique, ne prenez pas de mauvaise décision

En appelant le premier numéro dans votre répertoire. En général, les prix pour le débouchage canalisation Puteaux sont excessifs. Les plombiers peu scrupuleux proposent parfois des tarifs très élevés. Dans l’urgence, vous cherchez la personne compétente pour résoudre vos problèmes, c’est un reflexe normal mais par ailleurs prenez l’initiative de prendre notre numéro. Notre entreprise est disponible à toute heure de la nuit et de la journée pour effectuer un débouchage canalisation Puteaux en urgence. Pour le débouchage canalisation Puteaux, une étude devrait être faite au préalable. Si vous souhaitez acquérir une installation sanitaire fonctionnant parfaitement, vous devez appeler un plombier qualité. Des tarifs très bas avec des moyens professionnels très efficaces.

 

 

Comment remplacer un mécanisme de chasse d'eau ?

Un mécanisme de chasse d'eau défaillant peut entraîner des fuites d'eau importantes. Dans ce cas, n'hésitez pas à employer les grands moyens et à le remplacer. L'opération est simple et il existe des mécanismes universels vendus en kit avec un mode d'emploi très bien détaillé.

Matériel nécessaire :

  • un kit

  • du dégrippant

  • une clé à molette

  • une pince multiprise

  • un tournevis

  • une scie à métaux

Le fonctionnement d'une chasse d'eau

Avant de remplacer votre chasse d'eau, il est important d'en comprendre le fonctionnement. Ainsi, une chasse d'eau est équipée :

  • d'un système de remplissage muni d'un flotteur qui stoppe automatiquement l'arrivée d'eau quand le réservoir est plein

  • d'un système de vidage, également appelé "cloche", qui, lorsque vous appuyez ou tirez sur la chasse d'eau, libère de l'eau.

Les étapes

  • commencez par fermer le robinet situé à l'extérieur, sur le côté des WC et ôtez le couvercle du réservoir. Videz le contenu du réservoir en actionnant la chasse d'eau.

  • dévissez l'écrou qui relie le robinet et le mécanisme de remplissage ;

  • retirez le réservoir en dévissant les vis de fixation. N'hésitez pas à utiliser du dégrippant si ces dernières sont rouillées ou à les scier au ras du réservoir à l'aide d'une scie à métaux 

  • dévissez l'écrou de fixation situé sous le réservoir, tout en tenant le mécanisme à l'intérieur

  • retirez le système de remplissage installé de chaque côté du réservoir par des écrous, très souvent en plastique

  • vous pouvez alors installer le nouveau système de remplissage. Celui-ci est équipé d'un tube fileté qui longe la paroi du réservoir et qui est fixé en haut et en bas de celui-ci grâce à des écrous. N'oubliez pas d'y insérer des joints d'étanchéité.

  • A noter : les nouveaux systèmes de chasse d'eau sont équipés d'un flotteur se réglant grâce à une vis.

  • il faut maintenant installer le système de vidage. Vous pouvez soit opter pour une tirette vissée au bouton de tirage, soit pour un câble de commande qui est activé par un bouton-poussoir

  • serrez ensuite l'écrou de fixation du système de vidage. Une clé spéciale est fournie dans le kit pour cette opération. Puis, appliquez le joint d'étanchéité entre le réservoir et la cuvette

  • placez ensuite les vis de fixation qui vous ont été fournies avec le kit. Celles-ci sont équipées d'écrous de serrage et de rondelles d'étanchéité

  • une fois que les vis de fixation sont bien serrées, replacez le réservoir sur la cuvette. Il suffit pour cela de passer les vis dans les trous de la cuvette. N'oubliez pas de visser des écrous de fixation aux tiges qui dépassent de la cuvette afin que le réservoir ne bouge pas ;

  • revissez le robinet d'alimentation en eau

  • enfin, installez le bouton-poussoir ou la tirette sur le couvercle du réservoir et reliez-le au système de vidage.

SOURCE L'INTERNAUTE

5 techniques très efficaces pour déboucher les toilettes

DÉBOUCHER WC BOUCHES - Vos canalisations sont bouchées ? Il faut agir vite avant que cela n'empire. Découvrez comment déboucher des toilettes avec nos cinq solutions efficaces.

C'est souvent lorsque les toilettes se bouchent que l'on s'aperçoit combien il est pratique de n'avoir qu'à tirer la chasse d'eau. Plusieurs problèmes d'évacuation peuvent survenir lorsque les WC sont bouchés. Lorsque l'eau ne s'écoule pas normalement, le problème est généralement facile à régler. Dans ce cas, pour déboucher les toilettes simplement, vous pouvez verser un seau d'eau bouillante ou encore mélanger un demi-litre de vinaigre blanc à un litre d'eau, chauffer le tout et laisser agir dans la cuvette une demie-heure. Les produits chimiques vendus dans le commerce peuvent aussi fonctionner. Si l'eau s'évacue à un rythme très lent, le bouchon est déjà plus important et il faudra quelques outils et de l'huile de coude. Dans certains cas plus problématiques, l'eau peut ne pas s'évacuer du tout et les toilettes peuvent même déborder, ce qui signifie que le bouchon est conséquent. Quoi qu'il en soit, n'attendez pas que le problème empire avant de tenter une solution pour déboucher. Si le problème persiste, il faudra alors envisager de faire appel à un plombier.

La ventouse

Il existe des ventouses spécialement conçues pour déboucher les WC. Elles sont munies d'un long manche qui vous évite de plonger les mains dans l'eau et qui évite les éclaboussures. Procédez comme suit :

  1. positionnez la ventouse afin qu'elle couvre complètement l'orifice du fond de la cuvette et de manière à ce que l'air ne passe plus ;

  2. appuyez fermement puis soulevez et descendez la ventouse afin qu'il y ait un appel d'air ;

  3. répétez ce mouvement jusqu'à l'élimination du bouchon.

L'utilisation de la ventouse est idéale pour éliminer les petits bouchons mais sera inefficace en cas de bouchons plus importants. Dans ce cas, vous pouvez opter pour un flexible spécial pour les WC.

La bouteille

Si vous n'avez pas de ventouse, pas de panique ! Vous pourrez obtenir le même résultat avec une bouteille en plastique. Pour cela, il vous suffit de découper le fond de la bouteille sans en ôter le bouchon et de lui faire faire des allées et venues dans la cuvette en la tenant par le goulot.

Le flexible spécial

Cet outil s'apparente à un furet et est plus court que les flexibles utilisés pour les éviers. Son principe est simple : le flexible, qui fonctionne manuellement, tourne et avance simultanément dans le siphon de la cuvette pour supprimer le bouchon. Pour cela :

  1. enfoncez le flexible jusqu'au fond des WC ;

  2. tournez la manivelle afin d'éliminer le bouchon.

Si le flexible n'est pas parvenu à vaincre le bouchon, c'est certainement que celui-ci se trouve au-delà du siphon. Dans ce cas, il existe un autre recours : le furet.

Le furet

Le furet est un outil muni d'une tige métallique et flexible et dont l'extrémité est garnie des petites brosses ou d'un fil en forme de tire-bouchon. Pour une utilisation efficace du furet, procédez comme suit :

  1. au préalable, vérifiez bien que la tête du furet passe aisément par le coude du siphon car il ne faudrait pas qu'elle reste coincée ;

  2. manoeuvrez le furet jusqu'à toucher le bouchon ; celui-ci sera atteint lorsque la tige sera plus difficile à tourner et que l'outil n'avancera plus du tout ;

  3. dégagez alors le furet de quelques centimètres afin de déloger le bouchon ;

  4. le niveau de l'eau doit alors diminuer ;

  5. tirez la chasse d'eau afin de dégager le bouchon vers la conduite principale.

  6. Dans le cas où le bouchon est causé par un objet entier, il vous faudra certainement le remonter par la cuvette.

Le balai espagnol

Nous ne pouvions pas oublier cette technique plébiscitée par tant de commentaires. Un balai dit "espagnol" est un balai à franges servant à nettoyer les sols. Afin de ne pas l'endommager, vous pouvez protéger la tête du balai dans un sac plastique. Scotchez bien le sac au manche du balai, pour éviter que celui-ci ne se détache et reste coincé dans la canalisation...

  1. Enfoncez le balai protégé d'un sac plastique au fond de la cuvette des toilettes, de sorte que la canalisation soit bouchée.

  2. Pompez ensuite d'avant en arrière, afin de faire un déplacement de la masse d'eau qui débloquera le bouchon des toilettes. Cette technique reproduit en fait le mécanisme de la ventouse.

  3. Lorsque l'eau s'écoule de nouveau, tirez-la chasse d'eau...

SOURCE L'INTERNAUTE

Quel est le prix des travaux en plomberie?

Les conseils de votre Plombier à Puteaux 92800

 

Guide des prix des petits travaux de plomberie

 

Il existe probablement de nombreux professionnels de la plomberie autour de chez vous. Peut-être même trop. Au point que vous ne savez pas vraiment à qui vous adresser, ne connaissant pas les prix pratiqués. Si c'est une urgence, votre interrogation sera de savoir si le professionnel peut se déplacer dans les meilleurs délais. Par contre, si vous souhaitez modifier un élément (des w.c. ou un évier), vous voulez savoir quel sera le tarif du produit et de l'installation.

 

 

Les travaux de plomberie ? onéreux ?

 

En effet, chaque élément de votre plomberie entraînera une main-d'oeuvre et un prix spécifiques. Tout d'abord, le point important à prendre en compte, c'est votre lieu de résidence. Avant toute conclusion hâtive, sachez qu'en fonction de votre ville, l'amplitude tarifaire peut aller de 20% ou même 50%. Cette information peut déjà vous indiquer une chose : ne pas s'informer n'importe où, au risque de constater une différente entre "l'information" et le résultat final. Les prix les plus hauts constatés concernent la région Parisienne. Même entre deux grandes villes, la tarification peut être différente. Ensuite, si vous n'habitez pas une grande ville, il faut compter également le déplacement dans les frais totaux. Comptez aux alentours de 50 euros pour un déplacement dans un périmètre de 25 kilomètres. Comme vous pouvez le constater, avant même de parler de main d'oeuvre ou de produit de remplacement, l'intervention d'un plombier a un coût variable.

 

 

Un tarif pour chaque intervention

 

Les travaux de plomberie, c'est un ensemble de réparations, de rénovations, de remplacements, d'installations, il est évident qu'un robinet ne coûte pas autant qu'une douche. Ce qu'il est important de retenir, c'est l'addition entre les produits et le service. Parfois, il peut être plus intéressant de commander l'élément à part pour faire des économies. Voici à présent quelques indications concernant les tarifs liés à la plomberie. Réparation d'une chasse d'eau : entre 70 et 100 euros. Changement complet d'un chauffe-eau : 500 euros. Changement d'un évier : entre 400 et 500 euros. Changement de la robinetterie : entre 50 et 100 euros. Selon l'heure de l'intervention, le tarif peut être majoré (la nuit notamment). Faites attention également aux interventions qui peuvent sembler rapide, un dégorgement d'évier par exemple peut se facturer aux alentours de 200 euros. Pour s'assurer que les tarifs pratiqués par le professionnel seront conformes à nos attentes, il existe un moyen sûr : le devis.

 

 

Comment choisir son plombier ?

 

Avec le devis, pas de mauvaise surprise ou de prix qui augmente subitement, tout est noté noir sur blanc et ne peut être contesté une fois celui-ci validé. Le professionnel doit s'accorder à respecter le document et à fournir le service proposé. Si vous souhaitez comparer les offres de chaque entreprise, vous pouvez faire plusieurs demandes. Vous recevrez dans un délai court un devis personnalisé et détaillé, vous saurez rapidement quel expert est le moins cher de votre zone géographique. Vous gagnerez du temps sur votre recherche et vous serez pleinement satisfaits du résultat. Quelques clics suffisent pour envoyer une demande.

Dépannage plombier en urgence : quels sont vos droits ?

Un robinet défectueux, des canalisations bouchées, une fuite d'eau inopinée ? Plusieurs situations peuvent rendre indispensable l'intervention en urgence d'un plombier. Mais afin d'éviter toute arnaque de la part de professionnels peu scrupuleux, mieux vaut connaître vos droits lors d'un dépannage plombier en urgence.

 

Obligations d'information

Les dépannages plombier en urgence sont encadrés par une législation de 1990 sur les prestations à domicile. Cette législation vous garantit le droit d’être informé des modalités du dépannage, avec un ordre de réparation ou un devis.

Avant chaque intervention, un plombier est ainsi tenu d’établir un ordre de réparation, vous informant :

  • du taux horaire de la main d'œuvre TTC ;

  • des modalités de décompte du temps passé ;

  • des prix TTC des différentes prestations forfaitaires proposées ;

  • des frais de déplacement ;

  • du prix éventuel du devis ;

  • de toute autre condition de rémunération.

De même, à votre demande, ou si le montant estimé du dépannage dépasse 150 euros, le plombier doit obligatoirement établir un devis. Ce devis comporte quelques mentions supplémentaires, non indiquées dans l'ordre de réparation :

  • le nom et l'adresse de l'entreprise de plomberie ;

  • votre nom et votre domicile ;

  • la date de rédaction ;

  • le décompte détaillé des opérations, avec la quantité et le prix de chaque pièce ;

  • la durée de validité de l'offre.

Ce devis doit être établi en deux exemplaires : un pour vous, l’autre pour le plombier. Il n'est valable qu'à partir du moment où vous écrivez, datez et signez l'indication manuscrite : "Bon pour accord avant travaux".

A noter : dans le cas d'un dépannage plombier effectué en situation d'urgence absolue, le devis devient facultatif. La situation d'urgence absolue ne concerne que les situations de danger manifeste pour l'intégrité des locaux, ou la sécurité des personnes. Ce qui n'exonère pas le plombier de vous présenter un ordre de réparation, pour tout montant supérieur à 150 euros.

 

Dépannage en urgence : les obligations du plombier

Le plombier ne peut effectuer un dépannage qu'après votre accord écrit (le "bon pour accord" sur le devis), sauf en cas d'urgence manifeste. En plomberie, l'urgence manifeste recouvre surtout les situations d'inondation, avec possibilité de court-circuit ou de graves dommages matériels. En dehors de ces situations exceptionnelles, faites-vous expliquer le devis point par point, et refusez tout "compromis" qui vous semblerait constituer une tentative de fraude à l'assurance. Enfin, gardez à l'esprit qu'un plombier ne peut refuser de vous laisser acheter le matériel pour la réparation.

Notez que le caractère d'urgence de l'intervention prend fin dès la résolution du problème pour lequel vous avez appelé un plombier. À partir de cet instant, tout ce qu’il pourra vous proposer entre dans le cadre des dispositions du Code de la consommation en matière de démarchage et de vente à domicile. C’est le cas, par exemple, si vous appelez un plombier pour une fuite d'eau dans votre cuisine, et qu'après avoir trouvé l'origine de la fuite et solutionné le problème, celui-ci vous propose de refaire toute votre tuyauterie. Cette démarche doit obligatoirement donner lieu à un contrat en bonne et due forme, avec un formulaire de renonciation, ainsi qu'un délai de rétractation de 7 jours.

Gardez enfin à l'esprit que des possibilités de recours existent en cas d'abus caractérisé. Vous pouvez ainsi contacter la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF), en décrivant le plus exactement possible les conditions du dépannage plombier en urgence ainsi que les manquements constatés de la part de l'artisan. Pour plus d'informations, composez le 3939, le numéro d'Allô Service Public, et demandez une mise en relation avec le centre d'appels de la DGCCRF.

Les travaux de plomberie à faire avant l’hiver

Les différentes canalisations et arrivées d’eau sont particulièrement sensibles aux conditions hivernales. Faire un petit check-up annuel est un moyen efficace pour se protéger contre les catastrophes, désastreuses pour son logement et son…porte-feuille ! 

 

Pour passer l’hiver sans soucis de plomberie, quelques petites précautions peuvent vous éviter de lourds et ennuyeux dégâts (inondations et fuites d’eau pour ne citer que ces désagréments). En effet, une plomberie soumise à des températures très basses risque de se fissurer car il arrive parfois que l’eau gèle à l’intérieur, ce qui entraîne des inondations et des factures d’eau au montant parfois improbable et de lourds coûts de réparation en urgence. L’utilisation régulière de l’eau dans une maison habitée réduit les risques mais ne les efface pas complètement. Par contre, une maison laissée vide en hiver s’expose à une addition de problèmes.

 

Faire appel à un plombier pour un entretien annuel avant l’hiver est une idée judicieuse. En effet, le professionnel peut multiplier les opérations d’analyse et de réparation tout en proposant des conseils sur la marche à suivre pour profiter d’une plomberie toujours en bon état. Un réel suivi de son installation est toujours avantageux. À la manière d’un chauffagiste qui optimisera le rayonnement calorifique des émetteurs en hiver, le plombier pourra vous éviter de nombreux risques, notamment dans les régions les plus froides et pour les vieilles bâtisses. L’entretien des radiateurs (via la purge de ceux-ci) et la protection contre le froid des différentes parties de la plomberie (calorifugeage) sont également de bonnes pratiques.

 

Le travail du plombier est de proposer une analyse complète des canalisations : une vérification de l’étanchéité des joints devra être faite et ces derniers seront changés dès le moindre défaut. Sur le même principe, toutes les fuites, même minimes, seront colmatées ou réparées. Il est également possible que le professionnel conseille d’effectuer une vidange des canalisations si l’habitation demeure inhabitée longtemps.

Son intervention s’axera également sur les différentes canalisations qui se situent sous la maison (difficulté d’accès) ainsi que sur celles éloignées de sources de chaleur susceptibles de subir le gel.

 

Les différentes pressions seront également mesurées, les tuyaux les plus sensibles au froid examinés. Il est souvent conseillé de les changer ou de les protéger avec des matières très isolantes. Dans les maisons anciennes, les tuyaux sont souvent en acier galvanisé : il faut savoir que leur durée de vie n’excède pas 40 ans ! Pour les maisons vides, il faut vider les différents tuyaux et réservoirs, sans oublier ceux des toilettes et de la baignoire. L’utilisation d’un antigel peut par ailleurs se révéler intéressant.

 

Responsabilités du locataire ou du propriétaire dans l'entretien de la plomberie

Selon la loi du n° 89-462 du 6 juillet 1989, le locataire est tenu de faire les travaux courants d’entretien. Les installations de plomberie dont il est à la charge sont : les canalisations d’eau et de gaz, le chauffage, les éviers, les fosses septiques et les appareils sanitaires. Quant au propriétaire, il doit vérifier si les équipements sont en bon état avant la signature de la clause.

 

Responsabilité du locataire

Le locataire doit assurer le dégorgement des canalisations d’eau. Il doit aussi effectuer le remplacement des joints et des colliers. Pour le conduit de gaz, il est tenu de faire un entretien courant des robinets, des ouvertures d'aération, et des siphons. Il doit remplacer périodiquement les tuyaux flexibles de raccordement.

Concernant le chauffage, l’eau chaude et la robinetterie, il doit faire le changement de certains éléments. Il s’agit des : bilames, sondes, pistons, membranes et boites à eau. Il y a aussi l’allumage, l’allumage piézo-électrique, les clapets et les joints des appareils à gaz. Il faut noter que l'entretien annuel de la chaudière individuelle est à sa charge.

Le locataire doit également entretenir les appareils sanitaires et les éviers du logement. Il est tenu d’assurer le nettoyage des dépôts de calcaire et le remplacement des tuyaux flexibles de douche. Il a l’obligation d’assurer la vidange des fosses septiques, des puisards et des fosses d'aisance. Il est à noter que le curage de la fosse septique n’est pas une de ses obligations.

Obligation du propriétaire

Le propriétaire est tenu de payer les travaux de plomberie lorsque le problème existait avant la signature du contrat. Cependant, les défaillances doivent être découvertes durant l’aménagement ou pendant la première utilisation. Le propriétaire doit aussi payer les frais si le souci survient après la signature du bail et que la source du problème est un manque d’entretien de sa part.

Le propriétaire doit prendre en charge le remplacement des appareils sanitaires vétustes. Il doit réparer la douche si les infiltrations d'eau sont dues à une mauvaise isolation du bac. Il est tenu d’entretenir les tuyaux d'arrivée et de descente d'eau. Il a l’obligation de remplacer les canalisations d’eau et de gaz détériorées. Il est chargé de réparer le ballon d’eau chaude

 

Douche italienne : bien choisir (coûts, matériaux, informations…)

Il existe différents types de douches. Voici un article détaillé sur la douche italienne afin de vous exposez tout ce que vous devez savoir à son sujet.



Qu'est-ce qu'une douche italienne

La douche italienne se caractérise par le fait qu'elle est plain-pied et généralement ouverte sur la salle de bains. Son système de récupération d’eau est intégré dans le sol. Ce dernier est incliné afin de permettre l'écoulement de l'eau. La douche italienne est également appelée « douche au sol », « douche à carreler » mais aussi « douche sans parois ». Cependant, on peut trouver des douches italiennes avec parois.

Origines de la douche italienne

On ne l'appelle pas « douche italienne » par hasard puisqu'elle vient du pays que l'on surnomme la Botte. Et c'est à Rome exactement qu'est née la douche italienne que l'on trouve désormais dans le monde entier.

Principe de la douche italienne

Le siphon de la douche italienne est intégré au sol. Il peut être centré ou décalé et doit être à plus fort débit qu'un siphon traditionnel afin que l'eau s'écoule rapidement. La douche italienne est composée de quatre pentes en béton ou fabriquées à partir de panneaux modulaires en kit. Leur inclinaison est en règle générale de deux centimètres en moyenne par mètre. Pour plus de sécurité, le sol de la douche italienne est souvent antidérapant. Mais ce n'est pas toujours le cas.

Avantages et inconvénients de la douche italienne

Les avantages de la douche italienne sont multiples. Premièrement, elle s'adapte à tous les types de salles de bains mais aussi à toutes les personnes, qu'elles aient des problèmes physiques ou non. De plus, elle est très tendance et disponible dans de nombreuses formes et tailles. Sans parois, elle permet de donner une impression de profondeur à une petite salle de bains. Facile à entretenir, elle peut arborer différents revêtements : béton ciré, carrelage, marbre, bois, galet... De même, vous avez l'embarras du choix concernant les couleurs et aspects.

S'il s'agit d'une rénovation de salle de bains, les travaux risquent d'être assez conséquents. Il faut également que son étanchéité soit parfaite afin d'éviter des dégâts dus à l'humidité. Enfin, si le sol n'est pas anti-dérapant, des risques de chutes existent.

Important : l'étanchéité de la douche italienne

L'étanchéité de votre douche italienne est primordiale. Une étanchéité imparfaite risque de causer des infiltrations d'eau qui pourraient elles-mêmes avoir des conséquences comme le décollement du carrelage, des cloques au niveau des parties peintes ou encore de la moisissure. Pour assurer l'étanchéité de votre douche italienne, vous pouvez glisser une feuille de zinc ou de plomb sous les revêtements du sol recouvert ensuite de béton hydrofuge. Ou bien, utilisez des matériaux hydrophobes.

Prix et installation d'une douche italienne

Comptez de 500 à plus de 1 500 euros pour une douche italienne. Concernant sa mise en place, et notamment la question de l'étanchéité, préférez faire appel à un professionnel.

 

 

Pourquoi opter pour un évier à deux cuves ?

La structure et la dimension de l’évier à deux cuves

Il est pratique et offre plus de confort. L’ensemble est composé de deux bacs de lavage, d’une crépine, d’une alimentation en eau et d’une bordure pour encastrement. Vous pouvez y ajouter d’autres éléments tels qu’un égouttoir et un vide sauce. Vous avez également le choix entre un évier à deux cuves de même dimension, un plus large bac suivi d’un plus petit et deux cuves séparées d’un vide sauce.

 

 

Les modèles d’évier à deux cuves

Généralement, il existe trois styles d’évier. Premièrement, il y a le modèle à encastrer avec un pourtour sur un plan de travail découpé. Deuxièmement, il peut être intégré au plan de travail. Il faut noter que ce second type offre plus d’esthétique. Troisièmement, il existe un modèle posé. Ce dernier est placé sur un sous-évier.

 

 

Les avantages d’un évier à deux cuves

- L’évier à deux cuves comme lave-vaisselle

L’évier à deux cuves représente un choix judicieux en l’absence ou pour une utilisation rare d’un lave-vaisselle. En effet, il offre plus de volume et de possibilités qu’un évier à un bac. Il permet également un lavage à la main plus confortable et sans contrainte de place. Il faut noter que ce type d’évier est pratique pour laver les objets trop fragiles pour passer au lave-vaisselle.

- Un élément multifonctionnel

C’est un accessoire polyvalent. En effet, une cuve est faite pour le nettoyage et une autre pour le rinçage. La vaisselle propre est posée sur l’égouttoir avant d’être essuyée. Vous pouvez aussi reposer la vaisselle sale dans l’une des cuves pendant que vous utilisez l’autre par exemple pour nettoyer les légumes ou vous laver les mains.

Les astuces pour entretenir sa plomberie

Nettoyer les canalisations. Nettoyer vos tuyaux permet d’éviter les fuites d’eau et les bouchons. Pour cela, après avoir fait la vaisselle, ramassez les restes d’aliments dans votre évier. N’oubliez pas d’installer une grille protectrice sur la voie d’évacuation.

N’hésitez pas à utiliser des produits d’entretien comme le Destop régulièrement pour faciliter l’écoulement. Enfin, équipez-vous d’une ventouse ! Très pratique en cas d’urgence.

 

Entretenir son chauffage et son chauffe-eau

 Ces appareils nécessitent également un entretien. Il est important qu’un professionnel vienne régulièrement vérifier vos équipements : il pourra vous indiquer la pression idéale pour le bon fonctionnement de vos équipements. Utilisez un détecteur de monoxyde de carbone pour un appareil à gaz dans le cas où il y aurait une fuite lors de l’entretien.

Avant l’arrivée de l’hiver, pensez à entretenir votre chauffage. Vous pouvez faire appel à un professionnel pour purger le radiateur et nettoyer les saletés qu’il contient. La chaudière doit également être réglée et dépoussiérée. Pour le cas d’une pompe à chaleur aérothermique, il faut vérifier le déclenchement de la résistance électrique.

Déterminer la charge de l'entretien de la plomberie dans une location

La charge de l’entretien de la plomberie dans une location

Selon le décret du 26 août 1987 concernant les réparations locatives, l’entretien de certains éléments de la plomberie est à la charge de l’occupant pendant la location. Si vous êtes locataire, vous avez l’obligation de le faire afin de jouir paisiblement du logement que vous louez. La maintenance courante des petites pièces de robinetterie, du siphon et de l’ouverture d’aération est par exemple sous votre responsabilité.

 

Les frais de remise en état des équipements endommagés

 Lorsqu’il s’agit d’un manque d’entretien de votre part ou de dégradations particulières, vous devez payer les frais de réparation. En effet, lors de la rupture ou de la fin de votre contrat, vous devez rendre le logement ainsi que ses équipements dans l'état où vous l'avez trouvé lors de votre emménagement.

 

La charge du propriétaire d'un logement

Le propriétaire d’une demeure prend en charge la réparation des effets de la vétusté et de l’usure normale des équipements et revêtements intérieurs. Si les installations de plomberie sont à la fois dégradées et défraîchies, les frais de remplacement peuvent être partagés avec vous. En revanche, si elles sont seulement usées, le renouvellement sera à la charge du bailleur.

 

Réparer un WC qui fuit

Problème de WC ? Pour éviter une facture d'eau trop salée, mieux vaut vite empêcher l'eau de fuir. Voici comment réparer un WC qui fuit.

Si un WC fuit, cela peut provenir de 2 pannes distinctes :

  • 1° cas : Le flotteur est mal réglé à l'intérieur de la chasse (du réservoir). Par conséquent, de l'eau passe dans le trop plein du réservoir et arrive directement dans la cuvette en petit filet continu. Il faut alors plier légèrement la tige du flotteur vers le fond du réservoir. De cette manière, la quantité d'eau présente dans le réservoir sera réduite. Dans certain cas, il existe une petite molette dans le réservoir qu'il suffit de tourner dans un sens ou dans un autre afin d'augmenter ou de diminuer le niveau d'eau.

  • 2°cas : Le joint du système de vidange est abîmé ou entartré. Il faut alors le détartrer ou le changer. Pour le détartrer, il faut une nouvelle fois démonter le couvercle du réservoir de la chasse d'eau. Ensuite, localiser le joint défectueux et l'extraire. Le détartrer soigneusement sans le racler. Souvent, le siège sur lequel repose ce fameux clapet est aussi entartré (souvent plus lui que le caoutchouc). Alors, on peut le "roder" avec un petit système facile à fabriquer avec un boulon de 6, deux rondelles de bois (contreplaqué) découpées à la scie cloche, une feuille d'abrasif à l'eau. Pincer la feuille d'abrasif (coté abrasif vers le disque le plus petit qui sert de centreur), l'autre disque assez grand par rapport au siège. Faire tourner avec la visseuse ou la perceuse, douille de 10, cardan c'est mieux, rallonge pour douilles serrée dans le mandrin. Quand la surface est plane (c'est rapide), c'est bon.

SOURCE L'INTERNAUTE

Changer une lunette de WC

Vous voulez changez l'abattant des toilettes ? Rien de compliqué. Voici les 5 étapes à suivre pour changer une lunette de WC en quelques minutes.

Que votre abattant ne soit plus à votre goût et que vous souhaitiez le remplacer par un modèle plus déco, qu'il soit taché ou même cassé, le remplacer sera aisé à condition de trouver un modèle qui corresponde à votre cuvette. N'hésitez pas à prendre les mesures de vos toilettes avant de vous rendre en magasin. Vous pouvez également découper un patron de l'ancien abattant dans une grande feuille de papier afin de trouver un modèle équivalent. Vous veillerez à ce que le type de fixation et leur positionnement fonctionne aussi sur votre modèle. 

Matériel

  • Votre nouvelle lunette de WC et les fixations correspondantes ;

  • Une clef à molette.

Marche à suivre

  • Commencez par retirer l'ancienne lunette. Pour ce faire dévissez ses écrous papillon en utilisant si besoin est la clef à molette. Retirez également les vis.

  • Assemblez à présent votre nouvel abattant pour WC en suivant les instructions données par le constructeur.

  • Déterminez l'emplacement des vis en disposant la lunette "à blanc" sur la cuvette.

  • Vissez à présent les écrous papillons sur les tiges.

  • Achevez des serrez les écrous en utilisant la clef à molette.

SOURCE L'INTERNAUTE

Installer un WC

Installer un WC soi-même ne s'improvise pas mais reste à la portée de tous. WC à poser, suspendu ou avec chasse d'eau en hauteur, suivez notre guide d'installation d'un WC.

Matériel

  • Clé à molette,

  • Perceuse,

  • Masse et burin,

  • Niveau à bulles,

  • Tournevis,

  • Mètre.

Choix du WC

Tout d'abord, il est impératif de choisir où exactement vous souhaitez intégrer votre WC et quel modèle vous souhaitez avoir. Selon l'endroit où vous le disposerez, vous aurez accès à un choix plus ou moins large de modèle : WC avec chasse en hauteur, WC "monobloc", WC suspendu avec la chasse encastrée dans un mur, différentes formes de chasse d'eau.

Retirer l'ancien WC

  • Fermer le robinet d'admission d'eau.

  • S'assurer que le réservoir est vide ou le vider.

  • Démonter le réservoir.

  • Débrancher le tuyau d'alimentation du réservoir avec la clé à molette.

Démonter le réservoir et la cuvette

  • Dévisser les écrous qui sont autour de la colonne de chasse.

  • Ôter le réservoir (+ support) du mur.

  • Retirer la colonne.

  • Pour la cuvette, il suffit de dévisser les vis qui la fixent au sol.

  • Ensuite, la taper à l'aide d'une masse dans plusieurs sens et à plusieurs endroits afin de la décoller de son joint en silicone. Si ce n'est pas suffisant, attaquer directement le joint en silicone au couteau.

Dégager l'évacuation

  • Quand la cuvette est enlevée, il est nécessaire de s'occuper des restes de mastic et des gravats.

  • Disposer un chiffon sur le départ de l'ancien conduit afin de protéger des mauvaises odeurs.

Pose de la cuvette et fixation de la cuvette

  • Placer un manchon sur la buse d'évacuation.

  • Enclencher le fond de la cuvette dans le manchon de façon provisoire.

  • Définir l'emplacement de la cuvette.

  • L'ôter afin de pouvoir percer les trous (à l'aide d'une perceuse). Astuce : prévoir des vis de 7 cm.

  • Vérifier ensuite l'horizontalité à l'aide d'un niveau à bulles.

  • Injecter du mastic d'un côté ou de l'autre de la cuvette jusqu'à obtenir un WC parfaitement étanche.

Montage final

  • Renfoncer et cela de manière définitive cette fois, le manchon sur la buse d'évacuation.

  • Visser la cuvette. Pour cela, utiliser des chevilles spéciales afin de la protéger (munies d'un col synthétique qui vient entre la vis et la céramique).

  • Visser les vis (elles doivent être impérativement inoxydables) dans les chevilles.

  • Visser alors le réservoir à la cuvette. Ne pas oublier les rondelles de caoutchouc qui assurent l'étanchéité de la cuvette !

  • Vérifier l'étanchéité de la cuvette.

  • Remettre l'eau en marche.

  • Tirer la chasse d'eau !

SOURCE L'INTERNAUTE

Remplacer un WC

Pour remplacer un WC trop vieux ou abîmé, aucun problème. Voici la marche à suivre pour installer un WC à poser soi-même.

Matériel

  • Un nouveau WC ;

  • Raccord flexible ;

  • Crayon ;

  • Perceuse et mèches pour béton (10 et 12 mm) ;

  • Une serpillière humide.

Procédé

  • Enlever le vieux WC ;

  • Tout d'abord, fermer le robinet afin de ne plus faire entrer d'eau dans le cabinet ;

  • Tirer la chasse ;

  • Dévisser l'ancien WC et le retirer.

  • Poser la nouvelle cuvette et analyser où il faut trouer le sol afin de fixer le nouveau WC.

  • Faire les trous à l'aide d'une perceuse.

  • Replacer le WC sur les trous et le relier au tuyau d'évacuation. Il est conseillé d'utiliser un raccord flexible pour se faciliter la tâche.

  • Fixer le WC au sol sans serrer trop fort pour ne pas fendre la porcelaine. Attention, bien vérifier que les trous sont perpendiculaires à la cuvette pour ne pas avoir à forcer.

  • Astuce : Faire vite ou prévoir un désodorisant puissant car les odeurs d'égouts arrivent vite. (Il est aussi possible de couvrir le tuyau du WC d'une serpillière qui stoppera les odeurs lors du perçage des trou).

SOURCE L'INTERNAUTE

WC broyeur : comment bien le choisir

Véritable alternative au wc traditionnel et solution idéale pour les canalisations de petite taille, le wc broyeur fonctionne grâce à un moteur électrique qui réduit les matières en les broyant puis les expulse dans le réseau des eaux usées. Retrouvez tous nos conseils pour bien choisir votre wc broyeur.

Les modèles de wc broyeurs

On retrouve deux types de wc broyeurs :

  • Le wc broyeur avec broyeur intégré dans la cuvette : sur ce modèle peu encombrant sur lequel la cuvette et le broyeur ne font qu'un, une électrovanne remplace le mécanisme de chasse d'eau ;

  • Le wc broyeur avec broyeur indépendant : le broyeur prend place derrière la cuvette. Ce type de wc broyeur peut donc être installé sur une cuvette classique déjà existante.

Les critères de choix

Pour choisir votre wc broyeur, voici les critères à prendre en compte :

  • La technologie de broyage : trois technologies principales sont utilisées dans la fabrication de wc broyeurs : centrifuge, râpes ou couteaux. Si vous envisagez d'installer un wc broyeur sur une canalisation de 32 mm, préférez un modèle proposant la technologie à couteaux, car sa capacité de broyage est supérieure ;

  • Le niveau sonore : si les wc broyeurs sont relativement bruyants, il existe toutefois des modèles plus silencieux. Un élément non négligeable pour bénéficier de plus de confort à chaque utilisation.

  • L'encombrement : tout comme les toilettes traditionnelles, les wc broyeurs sont proposés en version à pied ou suspendue, en taille normale ou compacte. Les toilettes suspendues présentent l'avantage de faciliter le nettoyage du sol.

La gamme de prix

La gamme de prix des wc broyeurs s'étend d'environ 200 euros pour un modèle à pied à près de 800 euros pour un wc broyeur compact et suspendu. Vous trouverez des modèles de wc broyeur dans les magasins de bricolage et d'équipement de la maison ou sur Internet. Des boutiques spécialisées existent également et vous proposent des wc broyeurs ainsi que des pompes de relevage.

SOURCE L'INTERNAUTE

WC : comment bien les choisir

Pourtant indispensable dans une habitation, le temps accordé au choix des W.C. est souvent limité. Néanmoins, avec la diversité des produits qui existent aujourd'hui sur le marché, mal choisir ses W.C. peut vite engendrer quelques désagréments au quotidien. Voici donc quelques conseils pour vous aider à bien les choisir.

Les modèles de WC

On distingue principalement trois grandes familles de WC : 

  • Les WC à poser sont les W.C. les plus courants et présents dans la majeure partie des habitations. De forme ronde ou carrée, ce type de cuvette demeure la référence dans le domaine.

  • Les WC suspendus sont apparus il y a quelques années. Ils offrent un gain de place sous la cuvette et facilitent notamment le nettoyage de la pièce.

  • Les WC broyeurs sont reliés à une prise électrique. Ils se déclinent en modèles à poser ou suspendus.

D'autres types de W.C. existent, comme les WC chimiques ou les toilettes sèches, mais sont souvent destinés à des utilisations précises. La vente de WC japonais se développe également sur le marché français.

Les critères de choix

  • Le confort : ce critère peut paraître farfelu, il est néanmoins important pour bien choisir ses WC. Portez ainsi attention au niveau sonore de la chasse d'eau et à la qualité du bouton-poussoir et du robinet flotteur.

  • Le type d'évacuation : il diffère selon l'agencement de la pièce. La sortie horizontale convient dans la plupart des cas et s'enfonce alors dans le mur. Dans d'autres cas, il est possible d'avoir recours à une sortie verticale qui s'enfonce dans le sol.

  • La chasse d'eau : le choix de la chasse d'eau peut avoir des répercutions sur votre facture d'eau. Il est ainsi conseillé d'opter pour une chasse d'eau à double commande qui permet d'utiliser, au choix, une partie ou la totalité du réservoir (et ainsi faire des économies d'eau).

  • La lunette : dernier critère à prendre en compte, la lunette d'un WC se décline en plusieurs matériaux comme le PVC, le bois, la mousse MDF, etc. Les couleurs et les motifs, eux, n'ont de limites que l'esprit créatif de leurs designers.

La gamme de prix

En dessous de 50 euros, les WC, quels que soient les modèles, risquent de ne pas être de très grande qualité et ne sont généralement pas traités. Comptez plutôt entre 70 et 170 euros selon le modèle et le fabricant.

SOURCE L'INTERNAUTE

SIRET 819 383 712 000 18